Agnès Plagneux-Bertrand, ancienne dirigeante d’Aérospace Valley, s’engage auprès de Jean-Luc Moudenc

Temps de lecture : 2 minutes

Jean-Luc Moudenc a présenté, ce lundi 2 décembre, une nouvelle colistière non issue des partis politiques. En intégrant Agnès Plagneux-Bertrand, l’ancienne présidente du pôle de compétitivité Aerospace Valley, le maire sortant souhaite donner du crédit à sa liste Aimer Toulouse sur les questions d’innovation et de développement économique.

Jean-Luc Moudenc renforce le secteur innovation et développement économique en intégrant Agnès Plagneux-Bertrand, en tant que candidate ne provenant pas de partis politiques, à sa liste Aimer Toulouse. La présentation officielle a eu lieu ce lundi 2 décembre.

Agnès Plagneux-Bertrand, ingénieure en chimie analytique de formation, a mené une carrière orientée vers la recherche et le développement chez Airbus et IBM. Elle s’est ensuite tournée vers la création d’entreprise et le secteur public. Notamment au sein du Conseil général et du Centre National Recherche scientifique (CNRS).

Cette spécialiste de la valorisation technique et scientifique est aujourd’hui membre du conseil de nombreuses structures. Entre autres : le CNRS, l’Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (INRIA), l’Institut national de la propriété industrielle (présidente), l’European institute of innovation and technology (EIT) ou le groupe Serma… Elle est également à la tête du pôle de compétitivité Aerospace Valley, une association composée d’entreprises, de centres de recherches et de formation ainsi que de collectivités publiques et d’organisations professionnelles, qui œuvre au dynamisme du secteur de l’aéronautique local.

« Son expérience fait d’elle une personnalité particulièrement reconnue pour l’innovation et le développement économique de la région toulousaine », se félicite Jean-Luc Moudenc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here