Pierre Cohen veut des maisons de santé publiques à Toulouse

Temps de lecture : 2 minutes
De gauche à droite : Pierre Cohen, Maryse-Jardin Ladam et Claude Cohen

Face aux problèmes que rencontre le système de santé, la tête de la liste Pour la cohésion, prône l’action publique. Selon Pierre Cohen, au cours du prochain mandat, c’est à la municipalité de Toulouse de créer de nouvelles maisons interdisciplinaires de santé.

La désertification médicale est un thème incontournable de la campagne municipale. « À Toulouse, plus de 4 médecins généralistes sur 10 ont plus de 60 ans et dans 10 ans, il en manquera près de 200 dans la métropole. Déjà, aujourd’hui, il existe des quartiers, comme Borderouge, où l’on n’en compte qu’un seul pour 25 000 habitants… C’est comme cela que l’on surcharge les urgences ! » explique Claude Cohen, anesthésiste-réanimateur et membre de la liste Pour la cohésion. À la tête de celle-ci, son homonyme Pierre Cohen estime que la municipalité doit accompagner par tous ses moyens les projets de création de maisons interdisciplinaires de santé : « Nous pouvons les inclure dans les nouveaux quartiers ou les programmes immobiliers, favoriser le dialogue avec les promoteurs, apporter une aide logistique et juridique. Si nécessaire, nous préempterons ou achèterons des locaux commerciaux en cessation d’activité, dans chaque secteur. » Pierre Cohen préfère à la proposition de Jean-Luc Moudenc d’initier 11 nouvelles maisons de santé privées à Toulouse, la mise en place d’un système dans lequel les médecins pourraient être salariés par la collectivité, « comme cela se fait dans certaines villes, via les ressources de la sécurité sociale ».

Les seniors au cœur de toutes les attentions

Pour la cohésion s’empare également du sujet du vieillissement de notre société : « Ce n’est pas parce que l’on vit de plus en plus longtemps que l’on vit de mieux en mieux. Nous avons réussi à faire une ville accueillante et bienveillante pour les plus jeunes, à présent nous devons nous pencher sur les autres tranches d’âges et en particulier celle des seniors », préconise Maryse Jardin-Ladam, ancienne conseillère en charge de la petite enfance à la mairie de Toulouse, et 22e sur la liste de Pierre Cohen. Retour de la gratuité des transports en commun pour les plus de 65 ans, développement du portage de repas à domicile, création de lieux d’accueil adaptés pour les aidants, consolidation de l’offre d’hébergement… « Nous voulons une cité inclusive aussi pour les personnes âgées », conclut la colistière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here