Nicolas Costes, soutien inattendu de Christine Gennaro-Saint à L’Union

Temps de lecture : 2 minutes
Christine Gennaro-Saint, candidate "Pour L'Union 31"
Christine Gennaro-Saint, candidate “Pour L’Union 31”

Après Benoît Espiau en fin d’année 2019, c’est au tour de Nicolas Costes d’annoncer son soutien à la liste de Christine Gennaro-Saint à un peu plus d’un mois des élections.

Revirement de situation à L’Union. Nicolas Costes a finalement décidé de se ranger derrière la liste “Pour L’Union 31” de Christine Gennaro-Saint. Un changement de position et un soutien « totalement personnel » pour l’ancien binôme de Marc Roig. Les deux hommes avaient pourtant écarté l’hypothèse d’un éventuel rassemblement avec la conseillère municipale et secrétaire départementale du parti les Républicains en octobre dernier.

La prise de position de Jacques Dahan comme déclencheur

Malgré des convergences évidentes en matière de sécurité, de transport ou encore sur le tissu associatif, c’est en réalité l’annonce inattendue de Jacques Dahan, candidat divers droite en 2014, qui a provoqué le déclic. Ce dernier a en effet annoncé publiquement son soutien au maire sortant Marc Péré (divers gauche) à la fin du mois de janvier. Ce choix laisse Nicolas Costes perplexe : « C’est à partir de ce moment-là que tout s’emballe. Il ne devait pas se représenter et devait rester neutre. »

Surpris de cette décision, Nicolas Costes a donc lui aussi décidé de renouer avec ses idées passées : « Jacques Dahan fausse un peu les cartes. Étant dans l’opposition, il faut que je me positionne. Avec Christine Gennaro-Saint, nous réfléchissons sur ce qui serait bien pour L’Union. Je me suis opposé à des décisions majeures de la municipalité de Marc Péré pendant quatre ans. Être aujourd’hui dans une liste d’entente républicaine d’opposition à la mairie sortante a donc du sens. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here