Municipales : La liste Plaisance citoyenne parvient à l’union de la gauche

À Plaisance-du-Touch, les sept principaux partis de gauche ont décidé de rallier le mouvement Plaisance Citoyenne, s’engageant à ne pas présenter de liste concurrente.

Plaisance-citoyenne

L’union des forces de gauche pour les prochaines échéances municipales est désormais officielle à Plaisance-du-Touch. La France insoumise, Europe écologie-Les verts, le Parti socialiste, Nouvelle Donne, le Parti communiste, le Parti de Gauche et Génération.s ont annoncé le 28 septembre dernier leur volonté de mener campagne ensemble pour prendre la mairie, sous la bannière Plaisance Citoyenne. « Certains soutiennent notre démarche en s’engageant à ne pas constituer de liste concurrente. D’autres participent activement en intégrant la liste électorale », précise Pascal Barbier, représentant EELV au sein du mouvement.

Et leur première décision commune est d’opter pour deux binômes mixtes ; un pour les élections municipales et un pour les intercommunales. Selon eux, « le président de la Communauté de communes (La Save au Touch) ne peut pas être le maire de la ville». Et Plaisance Citoyenne a d’ores et déjà désigné ses candidats : Pascal Barbier (EELV) et Floriane Montant (France insoumise) seront têtes de liste pour les municipales, quand Rémi Démersseman (PS et directeur de publication du Journal Toulousain) et Florence Queval (société civile) brigueront la présidence de La Save au Touch.

La totalité des listes sera annoncée en janvier 2020

« Des candidatures naturelles », selon Pascal Barbier, « qui se sont dessinées depuis deux ans au sein de l’association Atelier Citoyen, structure à l’origine de la liste ». Pour ce dernier, « les seules alliances viables de ce type sont celles qui sont élaborées hors du temps électoral. Les autres ne sont que stratégies politiques ». La prochaine étape ? La constitution de la liste des 33 conseillers municipaux et des 15 conseillers communautaires proposés par Plaisance Citoyenne. Elle sera annoncée en janvier 2020.

En attendant, le mouvement organisera, le 15 octobre prochain, une réunion d’information « afin de partager les premières orientations de notre programme et de les amender si besoin. Car nous souhaitons inclure les habitants dans notre processus décisionnaire, et ce tout au long du mandat si nous sommes élus », explique Pascal Barbier. Au menu : démocratie, environnement, transports, aménagement du territoire et développement économique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here