Christophe Lubac : « Si la gauche n’est pas unie, nous mettons en danger Ramonville»

Temps de lecture : 2 minutes
Portrait Christophe Lubac, maire sortant de Ramonville.
Portrait Christophe Lubac, maire sortant de Ramonville. Crédit : Vincent Larrata

Le maire sortant de Ramonville a officialisé sa candidature pour un troisième mandat. Le bilan du dernier étant déjà dressé, il dessine doucement les idées qu’il souhaite défendre.

Christophe Lubac a profité de dresser un bilan de son mandat pour annoncer officiellement qu’il briguera une troisième fois la mairie de Ramonville-Saint-Agne. L’édile sortant estime avoir mené à bien « 90% des engagements annoncés en 2014 » et met en avant trois points jugés comme essentiels. D’abord, la municipalité a accordé un budget de 6 millions d’euros à la rénovation des écoles. L’investissement avait aussi pour objectif de « travailler sur la question des inégalités sociales avec l’intervention de partenaires dans les établissements ». Ensuite, sur le plan environnemental, ce mandat a été marqué par l’aménagement de l’écoquartier Maragon-Floralies, et par l’arrêté pris dans le but de limiter la pollution des terres et lutter contre les perturbateurs endocriniens.

Néanmoins, le maire sortant a aussi quelques regrets, notamment la dégradation de ses relations avec l’État. « Il s’est retiré de nos financements, ce qui a posé des problèmes pour le développement de nos projets », pointe l’édile, qui déplore aussi « la méfiance de la population vis à vis des élus locaux ».

La Fabrique à idées pour construire un programme

Une défiance que Christophe Lubac entend en partie effacer en constituant son programme dans une démarche participative. Ainsi est née la Fabrique a idée, qui se donne pour ambition de prendre en compte toutes les voix sur des sujets tels que la démocratie Les réunions, sous format workcafé, ont pour objectif de « sortir des sentiers battus ». Les citoyens sont invités à s’interroger et débattre autour d’un sujet. Neuf réunions sont à prévoir pour construire le programme de la liste Ramonville pour tous d’ici fin février.

En attendant, Christophe Lubac n’oublie pas le volet politique, alors que la gauche d’avance divisée. « Il ne faudrait pas tomber dans cet écueil qui ferait gagner la droite. Si nous ne sommes pas unis, nous mettons en danger la commune », prévient le maire sortant. Les discussions avec les listes Ramonville en transition et Ramonville écologie 2020 continueront jusqu’au 27 février. « L’union est un combat et je veux le mener jusqu’au bout », lance Christophe Lubac.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here