Archipel citoyen présente les premiers points de son programme

Temps de lecture : 3 minutes

La liste des 70 candidats étant officiellement bouclée, le collectif Archipel Citoyen s’attaque à la question de son programme électoral. Ses représentants ont ainsi dévoilé, ce jeudi 19 décembre, une dizaine de préconisations autour de cinq enjeux majeurs. Des propositions qui seront ensuite soumises au débat public.

archipel Citoyen Antoine Maurice
© Archipel Citoyen

C’était le point le plus critiqué par leurs concurrents. Après avoir longtemps nourri les chroniques avec la constitution de sa liste, le collectif Archipel Citoyen passe à la deuxième phase de sa campagne pour les municipales et dévoile une partie de son programme électoral. Lors d’un Grand rendez-vous citoyen, ce jeudi 19 décembre, Antoine Maurice, la tête de liste Europe-écologie-Les Verts du mouvement, a présenté une quinzaine de préconisations concernant cinq sujets majeurs : alimentation, sécurité, culture, logement et démocratie. Dans une logique participative, celles-ci ont été publiées sur Internet ce jeudi afin d’être soumises au débat public. « Nos propositions ont vocation à être affinées et amendées avec l’aide de tous les Toulousains. Certaines sont déjà très avancées et pourront, courant janvier, se convertir en engagements applicables dès le début du mandat », précise Antoine Maurice.

Un programme marqué par les expérimentations

«  Parmi 350 mesures, toutes issues de travaux collectifs, nous avons sélectionné celles qui reflètent le mieux notre projet de rupture et portent une réelle transformation économique, sociale et démocratique », souligne le candidat qui défend notamment plusieurs expérimentations. Entre autres, le dispositif “Territoires zéro chômeuse et chômeur de longue durée” qui vise à leur proposer un emploi à durée indéterminée et à temps choisi, sur la base d’activités utiles à la vie de la cité, et non concurrentes de ceux déjà existants. « Pris en charge par l’État, il ne coûte rien à la ville », assure Antoine Maurice qui envisage également une tarification sociale à prix unique des transports en commun. Par ailleurs, une semaine après son rejet par la municipalité en place, les militants d’Archipel relancent l’idée d’expérimenter l’encadrement des loyers.

Sur les questions de mobilité et de la pollution, les membres de la liste citoyenne devraient, entre autres, s’engager à doubler le budget de la Métropole dédié à la bicyclette et à réaliser le Réseau Vélo Express en six ans. En matière de sécurité, le collectif Archipel fait le choix de la prévention et du redéploiement des permanences de proximité de la police. L’achat de nouvelles armes pour ses agents ou l’installation des caméras de surveillance supplémentaires feront l’objet d’un moratoire. Enfin, les militants ont également souhaité mettre en œuvre des “droits culturels” pour tous, supprimer peu à peu les publicités en ville au profit d’espaces d’expression culturelle et artistique et proposer une véritable alternative végétarienne dans les cantines scolaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here