La France insoumise poursuit sa route avec Archipel Citoyen

Municipales. Lors d’une assemblée communale qui s’est tenue hier soir, vendredi 29 novembre, les militants toulousains de la France insoumise (LFI) ont voté, à une large majorité, une motion de soutien à la démarche Archipel Citoyen. Une décision qui valide, au moins provisoirement, la poursuite de l’engagement au sein de la liste.

LFI archipel
Les militants LFI ont voté la poursuite de l’engagement au sein de la liste Archipel © LFI

La désignation du candidat Europe écologie – les Verts (EELV), Antoine Maurice, comme tête de liste, il y a deux semaines, avait fait planer un doute quant à la décision de la France insoumise (LFI) de se maintenir au sein d’Archipel citoyen. En effet, le parti n’avait pas caché préférer un candidat n’appartenant à aucune organisation politique pour les représenter aux municipales de Toulouse. Les militants se sont donc réunis en assemblée communale, vendredi 29 novembre, pour décider de poursuivre ou non l’aventure.

En fin de soirée, une motion de soutien à la démarche Archipel citoyen a finalement été approuvée à une large majorité (46 voix pour, 23 contre et 3 abstentions). Une décision qui valide en même temps l’engagement de LFI au sein de la liste et une proposition d’ordonnancement des 17 premiers candidats d’Archipel. L’un des enjeux principaux de cette décision, outre la tête de liste, résidait dans le nombre de places éligibles qui leur seraient attribuées.

Un équilibre trouvé pour les 17 premiers colistiers de la liste Archipel

Après de nombreuses tractations, les 70 candidats choisis pour porter les couleurs d’Archipel citoyen au prochain scrutin se sont mis d’accord, provisoirement, sur l’ordre des 17 premiers colistiers. Avec neuf non-encartés, trois EELV, deux LFI, un ancien du Parti socialiste et une personne issue du tirage au sort (une place reste encore ouverte à un représentant LFI ou à un ex-PS), les cadres du mouvement des insoumis estiment, dans la motion proposée au vote que nous avons pu consulter, « que la France insoumise et ses idées se retrouvent bien représentées et surtout que l’on trouve en bonne position des citoyens non encartés et des militants des collectifs et mouvements sociaux ». Un point de vue qui a donc convaincu les militants. Ainsi, la France insoumise réaffirme notamment sa priorité de “prendre le Capitole pour protéger la ville des spéculateurs et des pollueurs”.

Toutefois, ce soutien est conditionné à la confirmation de la hiérarchie proposée et à une « juste représentation des forces politiques et citoyennes sur le reste de la liste ». Malgré un équilibre pas toujours évident à maintenir, le navire Archipel citoyen poursuit sa route.

1 COMMENTAIRE

  1. Ce n’est que le début d’une longue liste..
    ..de querelle.

    Comment un “parti” peut s’entendre si il est composé de différents partis et donc d’idées divergentes.

    ~ Faire des concessions serait contradictoire.

    Nous avons donc là une compétition d’esprits instables.

    Ça promet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here