Compans Caffarelli, Amidonniers : « Le sujet majeur de cette campagne est l’écologie »

Temps de lecture : 3 minutes
Le quartier Compans Caffarelli à Toulouse
Le quartier Compans Caffarelli à Toulouse. Crédit Manon Cartault

Le quartier Compans Caffarelli – Amidonniers est un quartier résidentiel du centre-ville avec 15 600 habitants. Le quartier est animé grâce aux atouts environnementaux comme le bord de la Garonne, le Canal du Midi. Un quartier où le calme est inspiré par le jardin japonais se superpose à l’effervescence d’un quartier d’affaires. Le quartier accueille aussi  de nombreuses sociétés et écoles supérieures (université du Capitole, école de commerce), on y retrouve également des bureaux, des installations sportives et d’événements (Palais de sports, centre de congrès, hôtels). Par ménage, le revenu moyen est de 25 300€. Le taux de chômage est inférieur à celle de la commune. Lors des dernières municipales dans ce quartier, c’est Pierre Cohen qui l’a remporté face à Jean Luc Moudenc.

Municipales Toulouse 2020 est allé à la rencontre des habitants des quartiers Compans Caffarelli et Amidonniers, voici ce qu’ils attendent du nouveau maire.

Camille, 31 ans, secteur aéronautique

« La mairie de Toulouse devrait privilégier la mobilité douce c’est-à-dire les piétons et les vélos. Pourquoi ne pas privilégier aussi  les transports en commun gratuits. Ensuite, il faut faire la chasse aux personnes dont le chômage est trop durable. Dans certains quartiers de Toulouse, il y a encore beaucoup d’insécurité notamment à Empalot où j’y ai travaillé pendant quelque temps. Le futur maire de Toulouse devrait y remédier. »

Seynabou, 22 ans, étudiante

« L’urgence est sur l’environnement. Il faut plus se concentrer sur les sujets comme les changements climatiques, la pollution. Il faut accélérer les travaux car ils prennent beaucoup de temps. Ils sont annoncés depuis longtemps. Enfin, il faut maximiser les transports en mettant en place de nouvelles lignes de bus. »

Maxime, 20 ans, étudiant 

« Le sujet majeur de cette campagne est l’écologie car le monde se porte mal. C’est un enjeu planétaire qui ne se limite pas à Paris et doit commencer par les métropoles comme Toulouse. Concernant les futurs projets de la ville, il faut maximiser les transports en commençant par les lignes de métro afin de se déplacer dans les quartiers les plus éloignés de Toulouse. Ajoutons à cela que les tarifs du métro sont beaucoup trop chers. »

Eva, 30 ans, ingénieur 

« Le futur maire de Toulouse doit d’abord créer les logements abordables dans les différents quartiers avec une mixité de tarifs. Plus de solidarité aussi dans la métropole par rapport à la précarité. Il y a des personnes qui ont des difficultés pour terminer leurs fins de mois. Plus de projets écologiques car nous avons beaucoup de toit en haut des immeubles, on peut installer des panneaux ou des ruches pour la pollinisation » 

Hanalei, 20 ans, étudiante

« Toulouse est une ville qui développe de plus en plus les transports en commun et les vélos, notamment avec les Vélib à disposition. Or la ville n’est pas assez adaptée aux vélos. Il faudrait aussi venir en aide aux sans-abri, qui sont de plus en plus nombreux, et créer des logements temporaires pour eux. La sécurité est aussi à améliorer, en particulier lors des manifestations, qui ont souvent tendance à déborder. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here