A Purpan, « la question de l’écologie doit être le premier sujet des municipales »

Temps de lecture : 4 minutes
Photo illustration Purpan
Image d’illustration du quartier de Purpan. Crédit : Jade Babaudou

Le secteur des Arènes Romaines-Purpan, articulé autour de l’un des plus importants CHU de France, affiche une forte croissance démographique (+15,6% entre 2011 et 2016) confortée par les arrivées des lignes de tramway T1 et T2, reliant le quartier au centre ville. Des infrastructures d’autant plus importantes qu’ici, 85% des résidents sont des actifs avec un emploi, l’un des plus hauts taux de la Ville rose. Le revenu moyen oscille de 20 000 à 22 000 euros par an, ce qui place le quartier dans la moyenne toulousaine. En 2014, les habitants avaient voté à 40% pour Pierre Cohen dès le premier tour des dernières municipales.

Municipales Toulouse 2020 est allé à la rencontre des habitants du quartier Purpan. Voici ce qu’ils attendent du nouveau maire.

Jean-Pierre, 69 retraité

« J’attends beaucoup de la partie écologique avec notamment plus d’espaces verts et de jardins municipaux dans le quartier de Purpan. Ces derniers pourraient permettre de fournir les repas de nos cantines. Il faut aussi être plus punitif, obliger le tri sélectif dans les entreprises, et surtout arrêter les emballages. Le nouveau maire doit également aborder la question des inégalités et ne plus être influencé par les lobbys.»

Eddy, 24 ans, étudiant

« Le seul problème que je trouve à Toulouse est la circulation. Il faudrait fermer certaines rues aux véhicules et mettre en place de meilleurs dispositifs pour fluidifier le trafic. En point d’orgue, l’amélioration d’aménagements pour les deux- roues semble essentiel au développement de la ville.»

Nathalie 61 ans, retraitée

« La question de l’écologie est importante et doit être le premier sujet à aborder lors des municipales. Les citoyens doivent agir en même temps avec l’ensemble de la classe politique. Vivre en centre de Toulouse devient impossible de par le nombre de personnes habitant dans ces secteurs. Enfin, en étant proche de l’aéroport, le bruit pose problème. J’espère que le nombre d’avions va diminuer. »

Morgane 21 ans, étudiante

« Pour se déplacer à vélo, la caution de 200 euros est excessive et devient élitiste. Plus on s’excentre, moins il y a de bornes pour les VélÔToulouse. C’est dommage car il s’agit d’un moyen de transport durable. Quant au volet écologique, il faudrait sanctionner plus durement les personnes qui jettent des papiers par terre et dégradent la ville. La mise en place de poubelles avec un compartiment pour le tri sélectif peut permettre de rendre les rues plus propres. »

Didier, 59 ans, retraité

« Comparé à des villes comme Bordeaux ou Nantes, Toulouse a des progrès à faire en termes de propreté. J’attends donc la mise en place de plus de poubelles et un meilleur tri sélectif dans le quartier de Purpan. Deuxièmement, les parkings sont trop souvent pleins et trop chers, tout comme les transports dont le tarif devient presque dissuasif si l’on veut aller en centre ville. »

Charlotte, 22 ans, podologue

« J’ai lu dans une étude que, dans certaines villes, la gratuité des transports amenait à une baisse du nombre de voitures donc à moins de pollution. La propreté en ville pose aussi problème. Notamment sur les quais de la Garonne ou encore au Capitole. La création de challenges avec des petites récompenses à la clé peut motiver les toulousains à ramasser les déchets. Enfin, il faut rendre à nouveau gratuit le parking de Purpan. C’est problématique pour les patients, surtout s’ils doivent attendre toute la journée. »

Aurélien, 25 ans, étudiant

« Toulouse n’est pas une ville sure. Récemment, il y a eu beaucoup d’homicides ou de règlements de comptes. C’est dommage pour l’une des plus grandes villes de France. Je ne me sens pas en sécurité partout. Le stationnement pour les étudiants du pôle d’enseignement aux métiers de la santé est un problème à résoudre. Rien n’est mis à leur disposition.»

Guillaume, 30 ans, ingénieur aéronautique

« Je promène mon chien trois fois par jour et je suis scandalisé par la propreté de certains lieux. Les personnes ne respectant pas l’environnement devraient être sanctionnées plus durement. Je pense que nous sommes sur la bonne voie avec la mise en place de dispositifs pour récolter les déchets. Il faudrait plus de sensibilisation et encourager le comportement positif des citoyens. J’attends du prochain maire qu’il ne touche pas aux espaces verts dans le quartier. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here